Signature d’une convention de partenariat entre le Cluster Maritime d’Afrique Francophone et le Cluster Maritime Français à Abidjan

LE CMAF ORGANISE UNE VISITE DU PORT DE LOME POUR LES ELEVES DES LYCEES FRANÇAIS DE LOME ET D’ACCRA
LE CMAF ORGANISE UNE VISITE DU PORT DE LOME POUR LES ELEVES DES LYCEES FRANÇAIS DE LOME ET D’ACCRA
2 avril 2020
Participation au salon Euromaritime à Marseille
3 juin 2020
Afficher tout

Signature d’une convention de partenariat entre le Cluster Maritime d’Afrique Francophone et le Cluster Maritime Français à Abidjan

Le mardi 14 janvier, le Cluster Maritime d’Afrique Francophone (CMAF) a signé avec le Cluster Maritime Français (CMF) une convention de partenariat. Elle doit permettre de renforcer la coopération des deux associations qui visent à promouvoir la croissance l’économie bleue pour un développement durable des activités du secteur maritime. Cette convention s’appuie sur la proximité des objectifs, des traditions maritimes et des méthodes des deux clusters pour poser les fondements d’un travail commun plus approfondi. Elle prévoit notamment un accompagnement du CMF, qui existe depuis 2006, dans la structuration du CMAF, ainsi que l’organisation d’événements communs (colloques, participations à des salons, etc.) et le partage d’informations sur la filière maritime dans leurs zones d’actions respectives.

La cérémonie de signature de la convention a eu lieu à l’Institut de Sécurité Maritime Interrégional (ISMI) de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Monsieur Charles Kokouvi GAFAN et Monsieur Frédéric MONCANY de SAINT AIGNAN présidents du CMAF et du CMF ont fait le déplacement pour être présents à Abidjan à cette importante cérémonie, tandis que Monsieur Damien GUESSENND, Vice-Président du CMAF, a coordonné sur place l’organisation de l’évènement.

De gauche à droite : Gilles HUBERSON, Frédéric MONCANY DE SAINT-AIGNAN, Charles GAFAN, Damien GUESSENND

De nombreuses personnalités du monde maritime ivoirien étaient présentes, à commencer par le Secrétaire Permanent du Comité Interministériel pour l’Action de l’Etat en Mer Monsieur Fofana ABROULAYE. Les Ambassadeurs de France et du Gabon en Côte d’Ivoire SEM Gilles HUBERSON et SEM Faustin MOUNGUENGUI NZIGOU ont également assisté à la cérémonie. Etaient également présent ou représentés le Directeur Général du Port Autonome de San Pedro, le Secrétaire Général de la Communauté Portuaire, le Président de l’Union des Consignataires et Armateurs de Côte d’Ivoire (UCACI), le Président du Syndicat des Entreprises de Manutention du Port d’Abidjan (SEMPA), les représentants de diverses administrations portuaires, des services douaniers, des affaires maritimes et des principales sociétés de logistique portuaire, et agences maritimes de grandes lignes, de transport et de manutention.

De gauche à droite : Abroulaye FOFANA, SEM Gilles HUBERSON, Frédéric MONCANY DE SAINT-AIGNAN, Charles GAFAN, SEM Faustin MOUNGUENGUI NZIGOU, Damien GUESSENND, Karim COULIBALY

Le Directeur Général de l’ARSTM, le Colonel Karim COULIBALY, a prononcé un mot d’accueil dans lequel il a salué la pertinence de la démarche du CMAF : « Le monde maritime évolue, il nous faut trouver des stratégies pour être résilients face à ces mutations. L’approche transversale ou systémique préconisée par le cluster fait partie de ces stratégies ».

La cérémonie fut précédée d’une table-ronde portant sur le thème : « Les clusters maritimes et le développement de l’économie bleue », au cours de laquelle le Président du CMF, Frédéric MONCANY DE SAINT-AIGNAN et du CMAF, Charles GAFAN, ont présenté la pertinence d’un cluster en tant qu’organe de concertation et de défense des intérêts des acteurs du secteur maritime auprès des pouvoirs publics, mais aussi l’intérêt pour les opérateurs économiques à y adhérer.

Frédéric MONCANY DE SAINT-AIGNAN s’est appliqué à définir une économie bleue « respectueuse des principes de développement durable » qui se fonde sur trois piliers : « le pilier environnemental, le pilier économique et le pilier social. Il s’agit d’un développement des activités maritimes au sens le plus large possible, avec les nouvelles technologies et avec l’innovation ». Il entend faire profiter le CMAF de son expérience et initier « une ouverture de réseaux, d’échanges d’informations, d’opportunités, de marchés et de business » entre la France et l’Afrique francophone. Le Vice-Président du CMAF et référent de l’association en Côte d’Ivoire, Damien GUESSENND, a quant à lui estimé que cette convention allait donner de la crédibilité à l’action du CMAF. Selon lui, les acteurs de l’écosystème maritime africain doivent collaborer pour défendre les intérêts de la filière. « Il s’agit maintenant de se saisir du potentiel maritime des 21 pays d’Afrique francophone pour aller dans le même sens et travailler ensemble en synergie », a-t-il exhorté.

Photo de famille à l’entrée de l’ISMI

Le Président du CMAF Charles GAFAN a enfin prononcé un discours de clôture, dans lequel il a d’abord félicité son homologue pour la dimension qu’a su acquérir le CMF, qui constitue aujourd’hui un « maillon incontournable et essentiel de la chaîne de prise décision dans le domaine maritime en France ».

Après avoir rappelé les actions déjà entreprises par le CMAF depuis sa création en mars 2019, il a insisté sur le rôle que joue un cluster, à savoir faciliter le dialogue entre tous les acteurs de l’écosystème maritime. Il a présenté la nécessité pour ces acteurs « d’unir [leurs] forces afin d’ouvrir la voie à de futures coopérations à l’échelle de l’Afrique francophone et de promouvoir la recherche de positions homogènes à grande échelle ».

Il a conclu son propos en appelant les participants à cet événement à adhérer massivement au Cluster Maritime d’Afrique Francophone, afin de pouvoir « multiplier les rencontres », « intervenir auprès des décideurs, des pouvoirs publics et des organismes régionaux » et « lever des obstacles qui freinent le développement de l’économie maritime en Afrique ». Une photo de famille et un cocktail ont sanctionnés la fin de la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X