FILIERES

L’Economie Bleue, comporte plusieurs composantes, dont les filières traditionnelles que sont la pêche, l’industrie et la construction navale, les télécommunications/câbles sous-marins, les ressources énergétiques et les transports maritimes, mais aussi des filières émergentes, comme les énergies maritimes renouvelables, l’aquaculture, les ressources minérales, la biotechnologie marine et le tourisme. Ces composantes de l’Économie bleue sont interdépendantes. Elles dépendent souvent des mêmes types de secteurs. Ces secteurs transverses communs sont : l’environnement, la formation, les infrastructures, le numérique, les sciences et l’innovation, les services, la sûreté et la sécurité, et la surveillance.

Transports

Le transport maritime est un pilier du commerce international, selon l’Organisation maritime internationale, environ 90 % du commerce mondial transitent par voie maritime. Quelques 80% des échanges mondiaux en volume et plus de 75% en valeur sont transportés par mer et manutentionnés dans les ports. Le transport maritime africain représente 3% des volumes mondiaux de marchandises transportés par voie maritime.

Pêche et produits de la mer

Le secteur de la pêche emploie au total 12,3 millions de personnes comme pêcheurs à temps plein ou transformateurs à temps plein ou partiel, soit 2,1 % de la population du continent âgée de 15 à 64 ans. En moyenne, la population africaine consomme 9,7 kg de poisson par an, chiffre qui pourrait augmenter étant donné que la moyenne mondiale est de 18,9 kg.

Industrie navale et nautique

C'est un marché en plein développement, particulièrement en Afrique de l'Ouest. 312 Mrds€ de commandes de navires en 2015. Le secteur est tourné vers les transports intelligents (performance énergétique, carburants alternatifs, sécurité, écoconception, autonomie) et industries qui s’appuient sur ses compétences pour aller en mer.

Câbles sous-marins

Actuellement plus de 430 câbles sous-marins en fibre optique sont en service dans le monde sur un total d’environ 1,3 millions de km, ce qui représente plus de 32 fois le tour de notre planète terre. Doter l’Afrique, habitée par plus de 1,2 milliards de personnes, d’un gigantesque câble sous-marin de fibre optique permettrait à la quasi-totalité de la population de profiter d’un meilleur Internet.

 

Ressources Energétiques

La part du pétrole africain a dépassé 10 % de la production mondiale en 2014 et a atteint près de 20 % du volume mondial des exportations. 150 milliards de m³ de gaz naturel sont gaspillés chaque année, dont 40 milliards pour le seul continent africain, ce qui correspond à la moitié de sa consommation d'énergie.

 

Ressources Minérales

Les ressources naturelles jouent un rôle social, économique et politique majeur. La production pétrolière en mer représente environ 30 % de la production mondiale totale. À elle seule, l'Afrique concentre environ 30 % des réserves minérales mondiales, 10 % du pétrole et 8 % du gaz naturel.

Tourisme

Les océans, les côtes, les récifs de corail, les plages intactes attirent les touristes en Afrique. D’après CNN, l’Afrique comprend 13 % des 100 plus belles plages du monde. Le tourisme en Afrique est prometteur, mais souvent sous-estimé, elle reçoit plus de touristes que les Caraïbes, l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud réunies.

Biotechnologies

La biotechnologie marine est une industrie innovante, ambitieuse mais prometteuse. De nombreux secteurs utilisent et commercialisent les produits qui en résultent : Médicaments, Cosmétiques, Énergie, Alimentation et nutrition.

Aquaculture

L'aquaculture représente plus de 50 % de la production mondiale de produits de la mer destinés à la consommation humaine. Miser sur cette filière, répondra aux préoccupations croissantes sur l’épuisement des ressources halieutiques tout en garantissant un approvisionnement suffisant aux populations africaines.

 

Energies renouvelables

Elles peuvent jouer un rôle capital dans le développement social et économique, ainsi qu'en matière d'adaptation et d'atténuation du changement climatique. L'énergie des océans peut contribuer à répondre à la demande croissante en électricité propre en Afrique et ailleurs.

 

Environnement

La mer produit 50 % de l’O2 et absorbe 25 % du CO2. Elle subit le changement climatique et les pollutions. Afin de limiter ces impacts, les innovations permettent de mieux protéger le milieu marin et les services éco systémiques rendus essentiels à l’humanité.

Formation

Nombre de métiers sont en mutation ou n’existaient pas il y a quelques années. Il faut former des jeunes, hommes et femmes, et former en continu les professionnels aux nouveaux outils et process. Cela pourra représenter beaucoup d’emplois.

Infrastructures

Les infrastructures et enjeux associés (innovation dans les matériaux et accès aux ressources) sont essentiels : ports et réseaux (fleuve, rail, route), installations en mer (oil & gas, EMR, POMU, parcs aquacoles), digues et polders.

Numérique

La transformation numérique concerne aussi le maritime : automatisation et process, réalité augmentée, big data, data center immergés, cyber sécurité.

Sciences et Innovation

La recherche scientifique et l’innovation technologique permettent de connaître le milieu marin (seuls 5 % des fonds marins et 15 % de la biodiversité marine sont connus) et de développer les moyens et solutions pour aller en mer, repousser les frontières du savoir et du possible.

Sûreté et sécurité

Le « monde bleu » se compose en Afrique d’un vaste réseau de lacs, de rivières et d’étendues marines riches en ressources naturelles … C’est donc à juste titre que l’Union africaine qualifie l’économie bleue de « nouvelle frontière de la renaissance de l’Afrique … ». L’économie bleue peut jouer un rôle essentiel dans la transformation structurelle de l’Afrique, la croissance économique durable et le développement social.

Surveillance

La surveillance des espaces maritimes, le suivi du milieu marin et le monitoring des activités, sont des marchés en plein essor. Aux côtés des équipements innovants (bouées, radars, etc.), le rôle déjà important de l’espace se renforcera.

Services

Les services financiers et la Grande Distribution qui connaissent une forte progression, ces dernières années. Ces secteurs couplés à celui des Transports et Logistique répondent aux besoins actuels. Contribuant à structurer les marchés et jeter les bases d'une nouvelle société de consommation dans laquelle les Africains répondent aux besoins africains, ils permettront de consolider l’indépendance des économies africaines vis-à-vis des importations et des marchés extérieurs.

X