CMAF – Retour sur l’atelier de sensibilisation sur les ODD 13 et 14

Le Cluster Maritime d’Afrique Francophone organise un atelier d’information et d’appropriation des ODD 13 et 14
19 septembre 2019
« Le CMAF rencontre une délégation des ports du Havre, de Rouen et de Paris »
29 novembre 2019
Afficher tout

CMAF – Retour sur l’atelier de sensibilisation sur les ODD 13 et 14

Le Cluster Maritime d’Afrique Francophone a organisé, du 30 septembre au 1er octobre 2019, un atelier national d’information et d’appropriation des Objectifs de Développement Durable (ODD) 13 et 14 dans le cadre de la célébration la Journée Mondiale de la Mer. Cette activité placée sous le thème « Mieux connaitre les ODD 13 et 14 pour être un acteur de développement durable de l’Economie bleue » a permis de faire des différents participants et des membres du Cluster Maritime d’Afrique Francophone,  des acteurs avertis et engagés.

Charles GAFAN, Président du Cluster Maritime d’Afrique Francophone.

Dans son mot de bienvenue, le Président du CMAF Charles GAFAN a souhaité la bienvenue à tous les participants et a salué la présence de nombreux officiels notamment les membres du gouvernement et du corps diplomatique accrédité au Togo dont l’ambassadeur de France au Togo, S.E.M. Marc VIZY, ainsi que de nombreux représentants des organisations du secteur maritime. Il a rappelé que les ODD 13[1] et 14[2] sont « orphelins » de par le relatif manque d’intérêt qu’ils suscitent, justifiant ainsi la pertinence de l’organisation de cet atelier. Il a également insisté sur le rôle que jouent les océans dans la lutte contre le réchauffement climatique, alors qu’ils absorbent environ 30% du dioxyde de carbone émis par les humains.

Les discours du coordinateur-résident du Système des Nations-Unies Damien MAMA et de la Ministre des Infrastructures et des Transports Zouréhatou KASSAH-TRAORE ont succédé à un plaidoyer en faveur de la protection des océans, prononcé par 26 collégiens de Lomé. Dans ce discours, intitulé l’ « Appel de Lomé », ils interpellent les plus hauts dirigeants pour qu’ils agissent enfin pour sauvegarder les océans. Ils dénoncent les conséquences de leur inaction, évoquant l’érosion côtière qui touche le littoral africain, la surpêche ou l’utilisation des engrais qui ruine la biodiversité marine.


Au cours de cet Atelier, le CMAF a lancé un Groupe de Partage d’Expérience pour la Protection des Plages (GE3P). GE3P est un groupe de discussion créé sur Telegram, une application de messagerie sécurisée visant à mettre ensemble toutes les personnes morales ou physiques soucieuses de la protection des plages. Son but est de favoriser un partage d’expériences, d’initiatives ou de projets entre les membres afin d’enrichir leurs portefeuilles d’actions visant à protéger les plages. Ainsi, les membres pourront échanger des messages, photos, vidéos et documents sans limite de taille portant sur des actions menées dans leurs localités pour protéger les plages. Ces initiatives pourront être reprises par les autres membres dans leurs pays. Ce Groupe est ouvert à toutes les personnes physiques ou morales de tous les pays d’Afrique ou d’ailleurs disposant de plages, rives ou berges et soucieuses de leurs protections. La charte se trouve sur le site www.cm-af.org à l’onglet <<Documentation>>.

Les participants à cet atelier, qu’ils soient membres des Ministères de l’Environnement ou de de l’Agriculture, universitaires, représentants d’ONG, mareyeurs ou pêcheurs, ont pu assister à différentes présentations de haut niveau portant sur la biodiversité marine, la préservation de la  pêche artisanale, la pollution marine plastique ou l’impact du réchauffement climatique sur la zone côtière. Ce sont ces thématiques qui ont ensuite fait l’objet de travaux de groupe.

En effet, lors du second jour, les participants ont pu échanger au sein de trois commissions sur les thématiques suivantes : « pollution marine », « politique climatique » et « pêche artisanale ». Chaque groupe a tenté de répondre à certaines problématiques évoquées dans les présentations données le premier jour en proposant des recommandations, restituées au cours d’une assemblée plénière. Le Ministre de l’Agriculture, de la production animale et halieutique Koutéra BATAKA et le Ministre-Conseiller pour la mer Stanislas BABA ont également pris part aux débats et ont pu répondre directement aux préoccupations des professionnels de l’économie maritime présents à cet événement.

Travaux dans les Commissions thématiques.

L’objectif de cet atelier de sensibilisation et de travail est atteint. De par la composition très hétérogène du panel d’invités, des représentants d’autorités publiques, entrepreneurs, acteurs de la société civile et universitaires qui ont peu l’occasion de dialoguer de se retrouver ont pu envisager ensemble des solutions d’avenir pour leur secteur et pour la sauvegarde de l’espace marin et côtier. C’est là l’objectif même du Cluster Maritime d’Afrique Francophone, qui reproduira ce type d’événement dans plusieurs de 21 pays qu’il couvre.

Photo de famille des officiels.

[1] Objectif 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques

[2] Objectif 14 : Vie aquatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X